La notion de pénéplaine à la lumière d'une stratigraphie paléoclimatique du Quaternaire intertropical african et des cuirasses latéritiques

G. SERET

Abstract


La notion de pénéplaine, introduite par Davis a la fin du siècle dernier, définit l'étape ultime d'un cycle complet d'érosion. Elle désigne un aplanissement de très grande étendue, généralisé au point d'estomper dans le relief l'influence des différences lithologiques du substratum. Quelques rares reliefs résiduels peuvent néanmoins persister. Ce sont les "monadnocks", de dimensions souvent modestes, qui correspondent soit aux restes d'anciens interfluves incomplétement aplanis-monadnocks d'éloignement du réseau hydrographique-, soit a des formations lithologiques particulierement résistantes, de telle sorte que leur aplanissement n'a pu s'opérer-monadnock de résistance.

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


RCUB revistesub@ub.edu Avís Legal RCUB Universitat de Barcelona