Genre, raison et nation

Rada Ivekovic

Resum


Ce travail s’intéresse aux mécanismes de sexuation et de subjectivation dans la construction de la nation. Quelques-uns ont postulé le “retard” de certains groupes sociaux par rapport à l’avènement de la “modernité”, concernant notamment les sujets extraeuropéens, mais aussi les femmes. En réalité, il n’y a pas de retard soit des femmes, soit des peuples colonisés en matière de modernité, parce que la norme de celle-ci est établie elle-même de façon arbitraire à partir d’une position de domination hégémonique depuis la modernité occidentale.

Paraules clau


raison; modernité; genre; sujet postcolonial

Text complet:

PDF (Français)


DOI: http://dx.doi.org/10.1344/

Enllaços refback

  • No hi ha cap enllaç refback.


Creative Commons License

EDITEN: GRC Creació i Pensament de les Dones (Universitat de Barcelona) i GRC Cos i Textualitat (Universitat Autònoma de Barcelona)

RCUB revistesub@ub.edu Avís Legal RCUB Universitat de Barcelona